Image
 
Accueil arrow Services arrow Radiologie arrow Examens arrow Vous allez avoir une sacco-radiculographie
Vous allez avoir une sacco-radiculographie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Votre médecin vous a proposé un examen de radiologie. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l'accepter ou de le refuser.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l'examen et de ses suites.

Le médecin radiologue est qualifié pour juger de l'utilité de cet examen répondant au problème diagnostique que se pose votre médecin. Toutefois, il se peut que cet examen ne donne pas toutes les réponses attendues.

Il est très important que vous répondiez bien aux questions qui vous seront posées sur votre état de santé ainsi que sur les médicaments que vous prenez (liste écrite des médicaments). Certains traitements (anti-coagulants, aspirine) doivent en effet être modifiés ou interrompus pour certains examens d'imagerie. 

Informations
- De quoi s'agit-il ?
- Pourquoi votre médecin vous a t-il proposé une sacco-radiculographie ?
- Le déroulement de l'examen
- Quelles complications pourraient survenir pendant l'examen ?
- Quelles complications pourraient survenir après l'examen ?
- Résultats

Ce que vous devez faire
 - Les documents à apporter le jour de l'examen
 - Aprés l'examen, aprés le retour dans votre lit
 - Dès votre retour à la maison
 - Si vous ne vous sentez pas bien

Préparez votre rendez-vous
Téléchargez la fiche comprenant le questionnaire, la demande de consentement ainsi que les informations contenues dans cet article en cliquant ici .

  

De quoi s'agit-il ? (retour )

Cet examen consiste à opacifier le canal rachidien (centre de la colonne vertébrale). Son but est de rechercher ce qui pourrait comprimer un ou plusieurs nerfs et expliquer vos symptômes. 

 En matière d’irradiation des patients, rien n’a pu être démontré dans ce domaine compte tenu des faibles doses utilisées et des précautions prises pour limiter au strict minimum la zone examinée. Toutefois, des précautions concernant les femmes enceintes doivent être prises systématiquement.

C’est pourquoi il est important de signaler si vous pouvez être dans ce cas.

  

Pourquoi votre médecin vous a t-il proposé une sacco-radiculographie ? (retour )

Cet examen est le seul qui permette d'explorer la colonne vertébrale et les nerfs en position debout. Or c'est dans cette position que les nerfs souffrent particulièrement. Le scanner et l'imagerie par résonnance magnétique (IRM) permettent également d'explorer les nerfs mais ont l'inconvénient de ne le faire qu'en position couchée. 

  

Le déroulement de l'examen (retour )

Votre coopération est essentielle : elle contribuera à la rapidité du geste de ponction et diminuera les risques de douleur et de complications.

L'examen réalisé aprés anesthésie de la peau (au moyen d'une pommade anesthésiante) consiste à faire une piqûre dans le dos. L'injection du produit isolé, nécessaire pour voir les nerfs, n'entraîne pas elle-même de douleur.

Une fois l'injection réalisée, il vous sera demandé de vous mettre debout pour effectuer les clichés radiologiques. L'examen dure environ 30 minutes, car il faut prendre de nombreux clichés radiologiques, mais l'aiguille n'est laissée en place que quelques minutes.

Le produit injecté d'éliminera spontanément, en quelques heures, car il est soluble dans l'eau.

Un scanner lombaire sera réalisé après cet examen (un délai est nécessaire entre radios et scanner). 

  

Quelles complications pourraient survenir pendant l'examen ? (retour )

Pour ce type d'examen, il est rarissime que l'injection d'un liquide iodé déclenche des réactions allergiques. De plus, celles-ci sont le plus souvent sans conséquence. 

Toutefois une préparation à base d'antihistaminiques vous sera prescrite en cas de terrain allergique. 

Il n’est pas rare qu’une sensation d’évanouissement, ou même un évanouissement, survienne ; cela est sans gravité mais n’hésitez pas à signaler au personnel qui sera prêt de vous à toute sensation anormale.

  

Quelles complications pourraient survenir aprés l'examen ? (retour )

Toute intervention sur le corps humain, même dans des conditions de compétence et de sécurité maximales comporte un risque de complication. 

Dans les jours qui suivent, des maux de tête, parfois importants, sont possibles. Ceci est devenu rare depuis que l'on utilise des aiguilles extrêmement fines. Dans ce cas, il vous faudra consulter votre médecin ou nous prévenir pour qu'un traitement puisse être prescrit dans le but de diminuer ces douleurs. Le plus souvent ces maux de tête diminuent en position allongée. 

Une fièvre et/ou des douleurs importantes pourraient faire craindre une infection. Cette complication est tout à fait exceptionnelle, et nous prenons toutes les précautions pour l'éviter. Elle pourrait être très grave si elle n'était pas traitée rapidement (risque de décès). Au moindre doute, vous devez donc nous contacter trés rapidement.

  

Résultats (retour )

Un premier commentaire pourra vous être donné juste après l'examen. Il ne s'agira là que d'une première approche, car les images doivent être ensuite analysées sur un ordinateur par le médecin radiologue. Le compte-rendu écrit sera disponible dans les meilleurs délais.

 

 Ce que vous devez faire 

Apportez le jour de l'examen (retour )

- la demande de votre médecin
- les examens de laboratoire qui auraient pu vous être demandés
- vos anciens examens (radiographies, échographies, scanners, IRM ...)
- la liste écrite des médicaments que vous prenez (anti-coagulants, aspirine devront être arrêtés quelques jours avant l'examen)

  

Le jour de l'examen (retour )

L'examen peut être pratiqué à l'occasion de votre hospitalisation ou en ambulatoire (sans hospitalisation).

Dans ce dernier cas nous vous recommandons de venir accompagné, et de ne pas rester seul pendant les 24 heures suivantes, y compris pendant la nuit. Il est formellement interdit de conduire vous-même pour regagner votre domicile.

Le matin de l'examen, vous pouvez prendre un petit déjeuner léger environ 3 heures avant l'heure de votre rendez-vous. 

A l'exception des médicaments que l'on vous aurait précisément demandé d'arrêter, vous prendrez normalement vos autres traitements.

Pour être plus à l'aise, il est conseillé d'aller aux toilettes avant l'examen. 

  

Aprés l'examen (retour )

De retour dans votre chambre, il faut rester couché et garder la tête surélevée pour éviter les maux de tête.

Il faut boire beaucoup d'eau, ce qui permet d'éliminer le produit iodé plus rapidement. 

  

Aprés votre retour à domicile (retour )

En cas de fièvre et/ou de douleurs importantes, nous appeller sans délai au 04 91 17 13 41, ou contacter votre médecin traitant. 

 
© 2014 Imagerie de Clairval
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.